La colle PMDI dans la production des panneaux en fibre de bois.!

Le saviez-vous ?

La colle PMDI (Polymeres Diphenylmethane Diisocyanate ) dans la production des panneaux dérivés bois… et dans les panneaux en fibres de bois « enduisable » (Pavatex,Homatherm ,Isonat,Schneider,Gutex … etc.)

Tout panneau en fibres de bois qui dépasse les 30 mm en épaisseur et proposer en « monobloc » (sur le marché depuis 2012 ) , est certainement fabriqué à partir de la fibre de bois dite « sèche ».

Toutes les sèves de bois restent dans la matière et le tout coller avec de la colle PMDI (Polymeres Diphenylmethane Diisocyanate ) – une colle employée pour fabriquer panneau OSB, trilatte, KLH etc.


Toxicité :

Une exposition aiguë8 provoque des lésions parfois graves des muqueuses respiratoires. La peau et les yeux peuvent également présenter une irritation particulièrement importante. Des signes neurologiques non spécifiques ont été rapportés. Une exposition répétée donne lieu à des manifestations allergiques : eczéma, asthme, pneumopathie d’hypersensibilité, conjonctivites. Néanmoins, les études disponibles n’ont apporté aucune conclusion sur d’éventuels effets génotoxiques, cancérogène ou de toxicité sur la reproduction chez l’homme pour cette substance.


Toxicologie professionnelle :

Des mesures de prévention8 sont préconisées pour le stockage et la manipulation. Il conviendra d’éviter l’exposition des salariés atteints d’affection respiratoire chronique (en particulier les asthmatiques et les bronchitiques) et de ceux ayant déjà présenté une allergie au 4,4′-MDI ou à tout autre isocyanate. En plus de l’examen clinique, une radiographie pulmonaire et des épreuves fonctionnelles respiratoires de base (courbe débits-volumes au minimum et étude de la diffusion de l’oxyde de carbone si nécessaire) devront faire partie du suivi médical ; ces examens seront réalisés à l’embauche et pratiqués régulièrement ou en cas d’apparition de troubles respiratoires.

Source Wikipédia : https://fr.wikipedia.org/wiki/4,4%27-MDI


Fibre de bois comportant de la colle PMDI –

  • La migration des vapeurs d’eau est difficilement faisable puisque la capillarité de la fibre entourée de la colle perd en grande partie son effet de « capillarité » pour pouvoir transporter l’humidité
  • Les enduits appliqués auront du mal à se stabiliser sur le temps puisque la colle est un corps « gras » et la fibre de bois de ces panneaux est de fabrication « sèche » et de lors ne pas épurer de ses sèves .
  • Essayer d’appliquer un enduit digne de ce nom sur du OSB,Tri-latte et autres … !
  • La qualité et le bon fonctionnement de la fibre de bois sont mise à mal..

ajout 13/10/2021 source ResearchGate :

https://www.researchgate.net/publication/324494453_Utilisation_des_polyurethanes_recycles_comme_substitut_des_colles_PMDI_dans_la_production_des_panneaux_derives_bois


La colle PMDI dans la fibre pourquoi faire ?

  • Moins de matière première en fabrication dites « sèche » (masse volumique autour de 110 kg/m3 )  pour la fabrication des panneaux , alors pour donner la rigidité on injecte la colle qui permet  de rigidifier la fibre en l’entourant au détriment de la migration des vapeurs d’eau.
  • En densité 110 kg/m3 le panneau le panneau n’a pas la mème résistance mécanique et la matière est devenu friable avec la colle PMDI
  • Un panneau fabriquer avec le procédé humide (la seule manière de faire un panneau fonctionnel )demande une masse volumique d’au moins 170 kg/m3 et la fabrication est bien plus longue dans l’ensemble. Le prix à payer pour un panneau « fonctionnel ».
  • Dans l’ensemble une raison de cout de fabrication et la marche bénéficiaire sont la raison, en méprisant le bienfait naturel de la fibre de bois .
  • Perdant par là – en stabilité, résistance, longévité ,fonctionnalité  et flexibilité mécanique du panneau.
  • La capacité capillaire est devenu quasi nul, puisque la fibre perd une grande partie de ses bienfaits étant en présence d’une colle PMDI l’empêchant de fonctionner correctement…

Constatons:

  • Le panneau ,sans être fabriqué en multicouches , perd le pouvoir anti-déformant ,une grande partie de sa résistance, est plus friable ,la stabilité du panneau ne peut être garanti sur le temps -,
  • Nous sommes en présence d’un « dérivé de la fibre de bois » – et de la fibre de bois, il ne restera que le nom.
  • L’applicateur sera tenu pour responsable.
  • La fibre de bois devient un enjeu considérable le marché est énorme et devient un produit de plus en plus lucratif et très vendeur.
  • Réinjecter la colle PMDI pour prendre des parts des marchés – voilà le but… et la fibre de bois deviendra bientôt aussi médiocre que le polystyrène..

La fibre de bois devient un produit plastifié perdant tous ces fonctionnalités .

Résultat :

Moins de masse volumique + des colles PMDI  = moins cher au détriment du consommateur ..

Monobloc PMDI
 

  • La migration des vapeurs d’eau est difficilement faisable

  • Les enduits appliqués auront du mal à être stable sur le temps 

  • Sans être fabriquée en multicouche anti-déformant la stabilité des panneaux ne peut être garanti sur le temps

  • Nous sommes en présence d’un dérivé de la fibre de bois – et de la fibre de bois, il ne restera que le nom.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s